La calligraphie, fondement de la typographie

Pourquoi un graphiste devrait étudier et connaître la calligraphie

Souvent la calligraphie est vue comme une forme d’art libre qui permet une liberté d’insertion d’enjolivures. Pour moi, la fonction de la typographie est tout autre. Je m’intéresse moins à expérimenter sur des surfaces de papiers, ou d’utiliser telle ou telle couleur d’encre ; je sonde la calligraphie à la base des lettres pour comprendre et utiliser les formes et les contre-formes des alphabets constitués. M’étant astreinte à la calligraphie de façon assidue depuis 2008, avant même de faire des études en design de polices de caractères à KABK à La Haye en 2009/2010, j’ai compris l’importance de la calligraphie dans la compréhension des caractères de lettres et du large spectre de la typographie. C’est par l’expérience personnelle directe que l’on s’approprie ce sujet. Dans ce domaine, les concepts théoriques demeurent abstraits si l’on ne touche pas directement la lettre.

En écrivant avec des outils calligraphiques, on se familiarise avec la structure et les proportions de la lettre : caractères larges ou étroits (chasse), les espaces négatifs (la contre-forme), les espacements entre les lettres et les mots (crénage et approche) ainsi que l’interligne, c’est une manipulation à la source qui oriente le gris typographique de la mise en page et le style. l’outil d’écriture peut varier : l’utilisation de la plume biseautée nommée carrée, ou de la plume pointue ou du pinceau déterminera selon l’angle utilisé, les pleins et les déliés d’une lettre. La calligraphie impose l’application de tous les éléments typographiques nécessaires, incluant ceux de la mise en page.

La calligraphie permet par une expérience personnelle et pratique, de reconnaître quel outil d’écriture est à la base d’un caractère imprimé. Les contraintes inhérentes à chaque outil permettent de se familiariser avec l’origine historique, en plus des éléments constitutifs d’une police de caractères. Les polices de caractères antiques que nous utilisons encore aujourd’hui proviennent d’anciens manuscrits calligraphiques. Lorsque nous écrivons, nous appliquons ces détails de l’histoire typographique. En cela, l’utilisation des outils calligraphiques est tellement plus essentielle à notre connaissance et notre maîtrise de la typographie, plutôt que de s’en remettre aux simples catalogues et répertoires de polices de caractères.

La classification chronologique d’origine anglo-saxonne est la référence qui décrit en termes académiques les caractères de lettres ainsi que fait rappel à l’outil d’écriture qui a été utilisé. On trouve ces termes dans des livres d’histoire de la typographie depuis le début de la lettre imprimée. En conséquence, les polices de caractères « old-style » et « italic » sont écrits avec la plume biseautée. « Transitional » a les caractéristiques de la plume biseautée et pointue. Le squelette de police « modern face » est basé sur la plume pointue. « slab-serif/egyptian » utilise le squelette de la plume pointue qui se différencie de la « modern face » en utilisant moins de contraste entre les pleins et déliés. Les « sans serifs » peuvent se baser sur n’importe quel outil d’écriture qui inclut des constructions géométriques.

La calligraphie crée donc la spécificité intrinsèque du caractère. Elle est en cela fondamentale à la création de logos pour des identités corporatives. La calligraphie devrait aussi instruire dans le design de caractères de lettres. Il n’est pas exhaustif de considérer l’apport de connaissances calligraphiques et typographiques dans la formation du graphiste qui saura choisir et utiliser la typographie plus consciencieusement.

broad nib writing in order to imitate old-style letters

Des exercices effectués dans un cours d’introduction aux classifications de caractères de lettres au collège Marie-Victorin. Des lettres imprimées de la police Garamond ont été retracées avec un feutre calligraphique en imitant la pointe biseautée. Ceci aide l’étudiant à comprendre l’évolution à partir de l’origine écrite de cette lettre. Ou encore, des déliés situés à des endroits précis et causés par l’angle de l’outil d’écriture permettent de comprendre les caractéristiques « old-style ».

Aujourd’hui, dans beaucoup de programmes de formation en graphisme, la calligraphie a été abandonnée pour laisser place à l’ordinateur. Par exemple, au département de graphisme du Cégep Marie-Victorin, Québec, Canada, seul le titre d’un cours : « Typographie, lettre traditionnelle » rappelle vaguement l’exercice de la calligraphie à la base de la construction de la typographie. Enseignante d’un cours de base de typographie dans cette institution collégiale, j’ai proposé à mes élèves une incursion plus active dans la création calligraphique pour se familiariser avec les classifications des caractères de lettres. Par manque de temps l’exercice n’a pu occuper qu’un cours de trois heures. Cela est insuffisant pour bénéficier des avantages de l’apprentissage de la calligraphie, il faudrait une pratique plus régulière. Il est toutefois heureux de voir de mes anciens élèves s’inscrire à un cours de calligraphie que je poursuis à Montréal, et offert par Marco Chioini.

Certaines institutions incluent la calligraphie et la création de caractère de lettres dans leur programme général de formation en design, par exemple : au niveau universitaire, la KABK de La Haye en Hollande, l’école de Design de Rhode Island (Rhode Island School of Design), aux États-Unis et au niveau collégial professionnel, l’école de design de Munich (Designschule München) en Allemagne. Les institutions qui n’offrent pas de formation en calligraphie risquent de former des étudiants qui ont moins de sensibilité typographique. Cela est un manque si l’on considère la typographie comme étant une partie essentielle du design graphique. On forme des experts dans la manipulation de logiciels, mais qui maîtrisent peu l’essence du contenu de la lettre et de ses possibilités et les applications typographiques.

pointed nib writing in order to imitate modern face letters

Des lettres imprimées de la police Bodoni ont été retracées avec un feutre de pointe pointue en imitant la plume pointue. Cela permet à l’étudiant de comprendre la classification « modern face ».

Author
Brigitte Schuster
Published
Tags
Leave a comment

* marked fields are required.